L’Inde est un grand pays du thé, certes récent. Ce sont les Britanniques qui ont construit les fondations de l’industrie indienne du thé, à l’époque des colonies au milieu du XIXème siècle.

L’Inde offre une multitude de thés, très différents les uns des autres. Notamment parce que d’une région à une autre, le climat et le relief sont variables (montagnes, plateaux, plaines…). Et aussi parce que les variétés de théiers utilisés ne sont pas les mêmes. Les thés les plus connus proviennent de Darjeeling ou d’Assam (au nord est) ou encore des Nilgiris (au sud).

Parmi tous les thés indiens, les thés de Darjeeling sont, sans conteste, les plus prestigieux et les plus réputés à travers le monde. Ceux dont le surnom est « champagne des thés » font l’objet d’une grande diversité de saveurs et de parfums, notamment due au moment de la récolte dans l’année (printemps, été, automne) et à l’altitude des jardins.

Le nom Darjeeling vient du tibétain et signifie « la cité de la foudre ». Les jardins de thé sont situés autour de la petite ville de Darjeeling, sur les premiers contreforts de l’Himalaya, aux confins des frontières indiennes avec le Népal, le Bhoutan et le Tibet. Cette région d’altitude (de 1000 à 2000 mètres) offre un air pur et frais. La brume qui monte et descend tout au long de la journée, préserve l’humidité des feuilles si précieuses et créée une atmosphère mystérieuse baignée de magie.

L’infusion des thés noirs de Darjeeling se caractérise par une liqueur brillante et aromatique, aux nuances plutôt vertes ou fruitées, selon la saison de la cueillette. Ce sont des thés d’une extrême finesse et l’appellation Darjeeling est de nos jours grandement contrefaite. La quantité de thé Darjeeling vendue mondialement chaque année excède les 40 000 tonnes, alors que la production annuelle de vrai thé de Darjeeling est estimée entre 8 000 et 11 000 tonnes, ceci incluant la consommation locale. Afin de remédier à cette situation, la Tea Board of India a créé le logo et la marque de certification Darjeeling, reconnue I.G.P. (Indication Géographique Protégée) fin 2011 par l’Union Européenne. 87 jardins peuvent revendiquer l’I.G.P. dont la célébrité des noms fait référence à la qualité de leurs productions due autant à leur exposition qu’au talent des planteurs.

7 résultats affichés