Originaires de la province du Fujian en Chine en face des côtes taïwanaises, les thés blancs se caractérisent par des pousses duveteuses et jeunes. On cueille les feuilles et aussi les bourgeons, dont le nombre fait la qualité des thés blancs. A l’instar des thés jaunes, les thés blancs sont très peu transformés. Leur taux d’oxydation est très faible puisqu’une fois cueilli, les thés sont simplement séchés au soleil et à l’air libre. Les feuilles et les bourgeons deviennent alors argentés. Les thés blancs conservent donc beaucoup de propriétés des feuilles fraîches du thé. La tasse est très pâle et offre un goût un peu sucré et très élégant. Les crûs traditionnels composés uniquement de bourgeons sont rares et très coûteux.